Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA FRANCE CRUE

LA FRANCE CRUE

Menu
Pascale : "Nous avons le choix de nourrir la peur ou la joie"

Pascale : "Nous avons le choix de nourrir la peur ou la joie"

Faire ses propres expériences et toujours remettre en question ses croyances : voilà les secrets de Pascale pour atteindre au quotidien ce qui lui semble le plus juste. A la frontière de la Loire et du Rhône, cette maman de cinq enfants nous a accueillis le temps d'un séjour champêtre pour partager son goût de la vie et des bonnes choses.
Pascale : "Nous avons le choix de nourrir la peur ou la joie"

Quand Pascale remonte dans ses souvenirs, c'est comme si elle tournait naturellement les pages d'un livre. Dernier chapitre en date : son passage à l'alimentation vivante il y a bientôt deux ans. Dans son jardin à Belmont de la Loire, l'infatigable quinqua ramasse les quelques bouquets de mâche qui ont daigné pousser dans la terre froide.

Pascale a découvert le bio trente ans plus tôt, quand elle quitte le domicile familial et dit adieu au Régilait, à la purée Mousseline et au jambon sous vide. Son premier job : vendeuse dans une boutique de vêtements indiens, tenue par des instinctivores... Fauchée, elle tire un trait sur la viande et claque son petit SMIC à la coopérative bio avec la conviction que l'on peut se nourrir sainement et avec plaisir sans avoir beaucoup d'argent. "Le premier mois, je n'ai mangé que des tomates et des prunes...", raconte Pascale. "J'ai toujours été à la recherche du top de la nutrition à la portée de tous. Mais à l'époque, je remplaçais la viande par beaucoup de céréales et de légumineuses, comme de nombreux végétariens."

Quatre enfants plus tard, souvent fatiguée, elle découvre le mot "gluten" en apprenant l'intolérance de son fils, Antonin. "Je sentais déjà de mon côté que les plats en sauce, le pain étaient difficiles à digérer, se rappelle-t-elle. Pour adapter l'alimentation d'Antonin, ça a été facile car je connaissais déjà le sarrasin, le millet ou le quinoa." Les petits rhumes et les eczémas, elle a appris à les soigner avec les huiles essentielles. Pour la santé et l'alimentation comme pour l'éducation, Pascale fait appel à son instinct, dépense beaucoup d'énergie dans la recherche d'informations et expérimente au quotidien. "C'est beaucoup plus intéressant de fonctionner ainsi que d'appliquer des choses toutes faites !"

Pascale : "Nous avons le choix de nourrir la peur ou la joie"
Découvrir la recette du lait de sésame de Pascale

C'est en menant des recherches sur les raisons de sa fatigue chronique que Pascale a appris le mot "Candidose", cette infection plus connue sur le nom de "muguet" lorsqu'elle s'attaque aux lèvres et qui peut être intestinale, causée par la levure Candida. Internet lui apprend qu'il s'agit d'un champignon naturellement présent dans le corps qui se nourrit de sucres, de glucides, et que sa prolifération peut créer une hyper-perméabilité intestinale et donc des phénomènes d'auto-intoxication. "Ça, tu en parles à un médecin, il te rit au nez !" Mais Pascale, qui n'a jamais été très proche de son généraliste, décide de se rendre à Paris dans l'un des rares labos qui propose un dépistage. Sa prise de sang la confirme dans ses doutes et l'alimentation vivante s'invite alors dans les résultats de son moteur de recherche.

Depuis deux ans, Pascale expérimente ce mode alimentaire végétal et cru et ne peut qu'en constater les bienfaits. "Ce que j'ai tout de suite remarqué, c'est l'énergie fabuleuse que cela m'a apporté. C'est ce qu'un aliment est censé faire : nous donner de l'énergie ! La différence a été flagrante avec mon fils de 12 ans. C'était un enfant qui s'énervait beaucoup, faisait des cauchemars... Je l'ai vu se calmer du jour au lendemain."

Passer du cuit au cru, c'est une page de plus qui s'est tournée pour Pascale. "La vie, c'est le changement. Il faut péter le rétro, arrêter de se relier au passé. Ok, la purée de ta grand-mère était super bonne mais essaye quelque chose de nouveau ! Il y a tant à découvrir. On a tous le choix de nourrir la peur ou la joie. "

Pour voir notre passage chez Pascale en vidéo, n'oubliez pas de liker la page Facebook et de vous abonner à la chaîne Youtube !