Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA FRANCE CRUE

LA FRANCE CRUE

Menu
Soupe asiatique mi-crue mi-cuite

Soupe asiatique mi-crue mi-cuite

L'hiver rapplique et j'ai une bonne nouvelle : on peut manger cru ET chaud ! Sandrine nous emmène en Asie avec cette recette aux saveurs exotiques.

Soupe asiatique mi-crue mi-cuite

"On sait ce que l'on sait, mais on ignore ce que l'on ignore." ...Je vous laisse méditer un peu cette sage parole de Confucius. Tout ça pour vous dire qu'en adoptant l'alimentation vivante, il y a bien des choses dont j'étais loin de me douter. Et par exemple, qu'une soupe peut être crue et chaude ! 

A condition d'être équipé d'un blender, il suffit de mixer légumes, herbes et épices de son choix avec de l'eau brûlante pour obtenir un velouté bien réconfortant en préservant un maximum de vitamines et de nutriments. On considère que, quelque soit le mode de cuisson choisi, 10% à 50% des vitamines sont détruites par la chaleur. Imaginez le résultat dans un classique souplette archi-mijotée. Pour cette recette qui emprunte la voie du milieu, notre hôte girondine s'est inspirée de ses voyages en Asie pour marier ingrédients crus et bouillon tout chaud.

Les ingrédients (pour 4 personnes) :

Pour le bouillon :

- Un grand volume d'eau
- 4 cuill. à soupe de tamari
- 1 cuill. à soupe de bouillon de légume déshydratés
- Un petit oignon rouge
- Des petits pois (surgelés par exemple)
- Les restes de carottes et de courgettes de la garniture
- Une pointe de piment


La garniture :

- 1 grosse courgette
- 1 patate douce
- Des champignons
- Quelques feuilles de salade
- De la coriandre
- Des algues (fraîches ou séchées)

Soupe asiatique mi-crue mi-cuite

Plus de photos chez Sandrine

Etape #14 : Gironde (Lacanau-Bordeaux)

La recette :

Dans une marmite, faire revenir l'oignon en petites morceaux puis verser l'eau, le tamari, le bouillon de légumes et le piment. Porter à ébullition (booouuuh, pas bien !)

Pendant ce temps, placer dans des bols la courgette et la patate douce en spaghettis (avec un spiralizer) ou en tagliatelles (avec un économe). Réserver les "déchets" de cette opération pour le bouillon. Émincer les champignons et la salade.

Ôter le bouillon du feu et ajouter les petits pois et autres légumes. Couvrir.

Au moment de servir, verser le bouillon dans les bols et ajouter les algues et la coriandre.

Soupe asiatique mi-crue mi-cuite
Soupe asiatique mi-crue mi-cuite
Soupe asiatique mi-crue mi-cuite
Soupe asiatique mi-crue mi-cuite
Soupe asiatique mi-crue mi-cuite
Soupe asiatique mi-crue mi-cuite

Et à table ! Je crois qu'on a eu peur que ça refroidisse, ce qui expliquerait la présentation finale pas gégé... On peut bien sûr décliner le concept avec ce qu'on a dans les placards et les légumes qui nous tombent sous la main.

Bon app' les petites pastèques !