Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA FRANCE CRUE

LA FRANCE CRUE

Menu
Thomas coupe ses locks : La vidéo !

Thomas coupe ses locks : La vidéo !

Il l'avait promis : pour fêter les 10 000 fans sur la page Facebook de La France Crue, Thomas a coupé ses dreadlocks (sept ans d'âge quand même)... Merci à tous pour cette pluie de likes !

Thomas coupe ses locks : La vidéo !

Ça avait commencé comme un pari débile... Finalement, Thomas s'est lancé ! C'est vrai que manger cru et porter des dreads, ça fait beaucoup pour la même personne :D

Je l'ai un peu saoulé aussi il faut dire, parce que cette carapace chevelue ne rendait pas justice à sa beauté selon moi <3 Même s'il les portait très bien et que c'était le seul rasta blanc qui trouvait grâce à mes yeux... 

Quand on change de coupe, c'est qu'on veut changer de vie parait-il. Personnellement, je n'ai jamais été très fan du coiffeur, traumatisée que je suis par la coupe de l'an 2000 que mes parents trouvaient parfaite pour ma tête boutonneuse de pré-ado (appareil dentaire inclus).

Depuis ces années de collège, je n'ai plus remis les pieds chez un coiffeur, à ma grande fierté. J'ai laissé mes cheveux repousser en confiant à ma môman le soin de me faire les pointes et en coupant ma frange moi-même. A moi l'indépendance du tif !

Quoique que... Il y a bien eu une fois... Quand j'ai passé la porte du salon de coiffure avec Thomas, ce souvenir m'est rapparu. J'étais à Barcelone avec des copines quand l'occasion de concrétiser un fantasme capilaire s'est présenté. Mon côté punk (oui, j'ai un côté punk) me soufflait depuis quelques semaines de me raser la moitié de la tête façon Rihanna. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi. Tout s'est enchainé très vite. Mon amie se rendait dans ce salon super cool et je pouvais être reçue l'après-midi même. Se couper les cheveux, c'est toujours prendre un risque. J'ai foncé sans réfléchir, limite en apnée. Je ne voulais pas laisser le moindre doute ternir mon élan de changement !

Dans mon espagnol médiocre, j'ai tenté d'expliquer au coiffeur que non, je ne lui en voudrais pas s'il m'amputait de la moitié de ma longue chevelure pour y mettre un coup de tondeuse. Il n'avait pas l'air très convaincu mais cela n'a pas entamé mon enthousiasme. Un quart d'heure plus tard, il ne restait que quelques millimètres de cheveux sur la moitié inférieure de mon crâne. Je ne saurais pas vous dire si ce choix esthétique était le bon mais l'adrénaline de la coupe en valait le coup !

Le jour où Thomas a décidé de couper ses dreads, nous n'avions pas encore passé le seuil fatidique des 10K likes... C'était très soudain, il s'est levé le matin et à midi, il était chez le coiffeur. C'était le bon jour et c'est tout, mais je sentais dans son regard que le moindre doute aurait pu lui faire faire marche arrière. Pour sauter le pas, il fallait plonger en apnée dans le changement, sans trop réfléchir, en toute confiance... La vie, c'est comme une coupe de cheveux en fait :)

Et vous, ça vous ait déjà arrivé de changer de tête complètement ?