Le locavorisme : focus sur la nouvelle tendance alimentaire

Locavorisme, ce terme vous dit-il quelque chose? C’est la tendance alimentaire du moment, qui est venu bouleverser toutes nos habitudes alimentaires en nous invitant à plus de responsabilités, car dorénavant, il convient de savoir ce que l’on achète quand on est dans l’enceinte d’une épicerie.

Le locavorisme suppose que chacun consomme en particulier les aliments qui sont produits non loin de chez soi, conséquence de quoi, l’on assiste à un nouveau régime alimentaire.

Locavorisme : signification et historique

Le locavorisme est un mouvement qui milite pour la consommation des produits alimentaires locaux. C’est la consommation des aliments issus d’une production locale dans une surface comprise dans la fourchette 100 à 250 km du domicile du consommateur. On doit l’existence de ce mouvement à une certaine Jessica Prentice qui a su profiter en 2005 de la journée mondiale de l’environnement pour donner vie à l’expression locavore pour inciter les citadins de San Francisco à manger des aliments qui étaient produits à proximité de leur domicile dans un rayon de 160 km.

 

locavorisme

Locavore élu mot de l’année 2007

Le locavorisme a été défini par plusieurs dictionnaires depuis son invention en 2005, mais de toutes ces définitions, c’est celle du new Oxford American dictionnaire qui lui donne une appréhension adéquate en précisant que par locavore, il faut comprendre une personne qui cherche uniquement à se nourrir des produits alimentaires locaux. Ce mot révolutionnaire a frappé fort d’entrée en étant élu mot de l’année 2007.

Depuis 2008 la France se prête au jeu du locavorisme

L’entrée du terme locavorisme en France date de l’édition 2010 du Larousse, il faut remonter à l’année 2008 pour retrouver les traces de ce qu’il est convenu d’appeler la toute première expérience de locavore en France avec un certain Stéphane Linou qui a relevé le défi de se nourrir pendant un an exclusivement des produits provenant d’un rayon estimé à 150 km.

Cette expérience de celui qui est considéré à tort ou à raison comme le tout premier locavore en France a donné plus d’envie et de motivation aux Français et le sondage de l’institut Ipsos de 2014 ne nous contredira pas, car selon ce dernier : « 80 % des consommateurs en France disent acheter des produits locaux » les raisons du regain spontané pour ce mouvement pourraient être dû à la mauvaise foi des entreprises alimentaires qui ont très souvent été sujettes à de nombreux scandales.

Les principaux acteurs du locavorisme ?

On compte trois principaux types d’6,lon m du domictouvent été sune personne qui ranw.org/" hre>

  • les membres ou locavores,
  • les producteurs et aersoans locaux
  • et le gérant de la communauté