Le Glutamate est un véritable poison pour notre alimentation ?

Le glutamate ça vous dit quelque chose ? Le plus souvent associé à la préparation de plats dans les restaurants chinois, il faut préciser qu’il n’y a pas que les Chinois qui l’utilisent. Le glutamate est loin de faire l’unanimité. Le but est de permettre à chacun de savoir en quoi consiste cet aliment, et surtout de vérifier, s’il représente un véritable danger pour votre santé.

Qu’est-ce que le glutamate ?

Le glutamate est un ingrédient alimentaire qui permet de renforcer le gout des aliments lorsqu’on l’ajoute à un plat cuisiné. Très souvent pour savoir si celui-ci est présent dans un produit, il faut chercher le code E621 dans la notice du produit ou d’une préparation. L’on doit la découverte du glutamate par un Japonais du nom d’Ikeda, au début des années 1900. Le glutamate est extrait d’une espèce d’algue connue sous le nom de Kombu.

On retrouve cette substance dans toute une série de produits alimentaires :

  • dans du sel,
  • du poivre,
  • de l’huile,
  • du poisson,
  • les hamburgers,
  • les boissons gazeuses, etc.

Le glutamate est un additif alimentaire qui relève le goût. Il est comme le sel, ajouté dans les produits de la pâtisserie comme du pain, des gâteaux, les biscuits, etc. toutefois, il est bien de faire une différence entre le glutamate naturel biologique et la molécule chimique de synthèse purifiée.

glutamate

On parle très souvent de glutamate monosodique. Au Japon, il classe cet acide aminé à la septième position des saveurs. Ainsi, le glutamate figure comme une saveur parmi lesquelles le sucré, l’amertume, le salé, l’acidité, l’âpreté et la sensation piquante. Plus que ce qu’il est réellement, il est important de savoir à quoi il sert.

À quoi sert le glutamate ?

Le glutamate relève le goût mais agit aussi comme un excitant pour vos papilles. Vous êtes assis devant votre petit écran et ne cessez pas de grignoter. En fait, vous avez la sensation de ne tout simplement pas pouvoir arrêter. C’est le glutamate qui agit. Il renforce le gout des ingrédients présents dans les aliments que vous consommez mais produit une sensation d’addiction.

Selon des chercheurs, le glutamate agit sur les neurones, et perturbent les inhibiteurs. En fait, plus vous en consommerez, plus vous en redemanderez.

L’additif  le plus produit au monde

Le glutamate est l’additif alimentaire le plus répandu au monde, car la plupart des industries veulent vendre, et pour réellement vendre il faut rendre le consommateur accroc. Chaque année, la production de glutamate atteint plusieurs millions de tonnes par an. Mais c’est en Asie que le produit est le plus consommé, car 80 % de la production y est utilisé.

glutamate

En Europe, sa consommation est relative, mais s’élève à 100 000 tonnes par an. Les grandes marques l’utilisent, pour rehausser le gout de leurs produits et nous tous avons déjà consommé du glutamate, sans doute à plus ou moins forte dose.

Où trouve-t-on le glutamate ?

Une question subsiste. Où est-ce qu’on trouve le glutamate ? En fait, il est compliqué de le dire, et la réponse qui vient facilement à l’esprit c’est de dire qu’on le trouve dans presque tous les aliments. Toutefois, pour être plus précis, nous dirons que le glutamate est localisé dans un grand nombre de produits alimentaires transformés.

Ainsi, on peut évoquer :

  • des soupes,
  • les sauces,
  • les bouillons,
  • les plats préparés,
  • tout ce qui est charcuterie sous vide, les biscuits etc.

Si vous voyez E621 sur un produit alimentaire, c’est le signe de la présence du glutamate. Vous le verrez aussi sous d’autres appellations, comme GMS (autre dénomination pour glutamate monosodique).

En fait, on l’a beaucoup associé à la cuisine chinoise, parce qu’il était très utilisé dans les restaurants chinois en général.

Quand on fait un tour dans les supermarchés, on se rend compte que beaucoup de produits contiennent cet ingrédient. Mais les mentions sont écrites discrètement et si vous ne connaissez pas le code, vous ne pourrez deviner la présence de glutamate.

Le glutamate est-il dangereux ?

Avant de répondre de façon catégorique, il est bien de faire un tour sur ce que certains experts et chercheurs ont découvert sur la question. En 1957, alors que le sujet était au cœur du débat, une étude sur le glutamate a été effectuée, sur plusieurs groupes de souris de laboratoire, que l’on nourrissait avec du glutamate. On a découvert, la destruction progressive d’un certains nombres de neurones, situés en particuliers dans la zone interne de la rétine.

Plus tard, le Dr Olney démontra le caractère toxique du glutamate. Il va même plus loin en démontrant que cette substance ne se limite pas uniquement à la zone rétinienne de l’œil, mais qu’à forte dose, la dégradation gagnait également l’ensemble du cerveau. On soupçonne également le glutamate de causer de l’asthme, la migraine et même provoquer l’obésité. Mais ces assertions sont-elles vraies ? Le glutamate est-il donc aussi dangereux qu’on veut nous faire croire ?

Au puissant que la nicotine ?

Certaines recherches ont prouvé le rôle actif du glutamate et son action sur le cerveau humain, ou plutôt une zone du cerveau, le glutamate crée une certaine dépendance puissante. Cette dépendance est jugée aussi addictive que celle de la nicotine, et elle vous obligera à en vouloir toujours plus.

Des troubles du pancréas

Il a également été prouvé que le glutamate déréglerait le fonctionnement du pancréas. La présence de glutamate augmenterait de trois fois la production d’insuline dans l’organisme. La conséquence directe d’un tel dérèglement est la manifestation de diabète de type 2. Quand on observe donc tous ces effets, on peut en déduire que le glutamate est indirectement l’une des causes de l’obésité.

Des résultats de plus en plus accablantes

Des recherches plus poussés ont été mis en œuvre pour mesurer l’impact néfaste d’une consommation excessive sur l’organisme. Et les résultats ont été très clairs. Car, le glutamate est considéré comme un excitant, et favorise la destruction des neurones. Ce phénomène se traduit par plusieurs symptômes :

  • problèmes de mémoires,
  • d’audition,
  • et même des crises d’épilepsie.

On parle également d’un certain rôle que pourrait jouer le glutamate dans les maladies neurologiques (Alzheimer), des études en cours établiront le lien entre la substance et ce type de maladies.

Conclusion

Le glutamate peut être dangereux pour l’organisme, et, les signes d’un empoisonnement au glutamate sont nombreux.

Tout d’abord, vous aurez des migraines et vous perdrez étonnamment vos cheveux. La perte des cheveux se vérifie en particulier chez les femmes. Vous prendrez également du poids et il est possible que vous fassiez une dépression. Toutefois, d’autres symptômes sont aussi visibles, et ce sur plusieurs zones du corps. Déjà, au niveau des intestins, vous ressentirez des irritations intestinales, les crampes d’estomac, les diarrhées, les nausées, et ce n’est pas tout, les douleurs musculaires et articulaires accompagneront ces symptômes.

C’est tous ces éléments qu’on appelle très souvent « le syndrome du restaurant chinois ». En fait, quand vous allez dîner dans un restaurant chinois, votre plat est constitué d’une soupe aux champignons noirs ainsi que d’une sauce au soja. Et très souvent de nombreuses personnes ont constaté qu’après la consommation de leur repas, les symptômes susmentionnés se manifestaient. Alors avant de vous y rendre rassurez-vous de la présence ou non en abondance du glutamate.

Alors, si vous ne le saviez pas, sachez que le glutamate monosodique augmente peut-être le gout des ingrédients dans vos plats, mais le glutamate peut être un véritable poison pour notre alimentation, un risque qu’il n’est pas conseillé de prendre au prix de quelques pertes de saveurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *